design22
DESIGN 22 vous propose des produits, gère les commandes et la logistique d'importation, ainsi que l'installation et le suivi sur chantier. De grandes marques de mobiliers, luminaires, accessoires et matériaux décoratifs, pour le bureau, la maison et la collectivité. Une sélection pointue et des marques exclusives. Notre vaste portfolio de collections couvre des designs de style moderne ou contemporain, de qualité et renommée mondiale.

Florence Knoll Bassett – Femme designer

Florence Knoll Bassett – Femme designer

Florence Knoll Bassett – Femme designer

Lorsque nous pensons aux grands architectes et designers du XXème siècle, nous pensons généralement aux hommes comme Le Corbusier, Ludwig Mies van der Rohe, Charles Eames, Alvar Aalto, Hans J. Wegner, Arne Jacobsen ou Eero Saarinen, pour n’en citer que quelques-uns. 

Sans nier l’apport de ces remarquables pionniers du design, les femmes, en conséquence, étaient souvent négligées.

Le vingtième siècle a pourtant célébré de nombreuses femmes visionnaires, telles que Ray Eames, Charlotte Perriand, Eileen Gray, Greta Magnusson-Grossman, Aino Aalto et Anna Castelli Ferrieri, qui ont toutes énormément contribué et marqué le design moderne.

Ce 25 janvier 2019, Florence Knoll Bassett, une de ces légendes féminines du design du XXème siècle, s’est éteinte. Elle avait 101 ans.

À propos de Florence Knoll, Charles Eames lui a un jour dit :  “Chaque fois que je vais sur la côte Est, je vois quelque chose que vous avez fait. Et c’est toujours excellent, et je vous suis reconnaissant d’avoir accompli un tel travail dans un monde où la médiocrité est la norme. »  Extrait d’une lettre de Charles Eames à Florence Knoll en 1957. 

Eames et Knoll étaient tous deux camarades de classe à la Cranbrook Academy of Art, dans le Michigan. 

Au cours de sa longue vie, Florence Knoll a certainement représenté l’antithèse de la médiocrité.  Née à Saginaw – Michigan en 1917, Florence Schust (de son nom de jeune fille) devint orpheline à l’âge de douze ans. En tant que jeune fille, elle a montré un vif intérêt pour l’architecture et a été inscrite à la Kingswood School for Girls, adjacente à la Cranbrook Academy of Art. 

Florence y rencontra l’architecte finlandais Eliel Saarinen (qui avait immigré aux États-Unis en 1923 et avait ensuite conçu l’Académie des beaux-arts de Cranbrook et l’école Kingswood pour filles, ainsi que d’autres bâtiments sur le même campus). Elle a été chaleureusement accueillie par la famille Saarinen, séjournant parfois avec eux en Finlande, et a noué des liens étroits avec Eero, le fils d’Eliel (avec qui elle travaillera plus tard à Knoll).

Florence a étudié sous Eliel Saarinen à Cranbrook, déjà brillante et plus tard en pleine évolution en tant qu’étudiante en design. Elle était aussi une protégée de Ludwig Mies van der Rohe, Walter Gropius et Marcel Breuer. 

The Cranbrook Academy of Art Campus, designed by Eliel Saarinen.

Walter Gropius avait créé le Bauhaus en 1919, un établissement révolutionnaire qui œuvrait pour                                                                                              unifier les disciplines distinctes de l’art et de l’artisanat en les réunissant sous un même toit afin de réaliser des formes d’architecture et de design novatrices et contemporaines.

Cette approche a beaucoup influencé Florence Knoll, qui s’est engagée dans la voie du modernisme tout au long de sa carrière, mêlant architecture, art et fonctionnalité dans la conception de ses meubles et de ses intérieurs. S’établissant à New York en 1941, Florence rencontre Hans Knoll, qui créait alors sa propre entreprise de meubles Knoll.  

Hans et Florence Knol

Knoll Associates Inc.

   

 

 

 

 

 

 

 

Grâce à ses remarquables prouesses en matière de conception et au sens aigu des affaires de Hans, ils forment une équipe prodigieuse, faisant de Knoll une autorité en matière de conception de renommée internationale.      Ils se marient en 1946, mais Hans Knoll meurt tragiquement dans un accident de voiture en 1955. 

Florence épousera ensuite en 1958 le banquier Harry Hood Bassett, et prendra le nom de Florence Knoll Bassett.

Après la mort prématurée de Hans, Florence assuma le rôle de présidente chez Knoll, puis elle a vendu la société à la Art Metal Construction Company en 1959; elle démissionna de son poste de présidente en 1960, et concentra ses efforts sur la conception et le développement de la société.

Grâce à son expérience architecturale, elle a appliqué au concept de bureau moderne des idées novatrices telles que l’efficacité et l’aménagement de l’espace, privilégiant les espaces ouverts et épurés et les meubles regroupés de manière informelle, de manière conversationnelle. Son travail était méthodique, rigoureusement évalué et étudié.

Florence a affirmé “qu’elle n’a pas simplement décoré l’espace, elle l’a créée”. Cette déclaration a peut-être été une forme de défense, étant donné qu’elle était une créatrice dans un “monde essentiellement masculin”. Comme pour prouver sa valeur, Florence Knoll et l’Unité de planification Knoll ont créé des intérieurs réussis pour de nombreuses entreprises américaines renommées, notamment IBM, General Motors, Heinz et CBS.

À Knoll, Florence a créé l’unité de planification Knoll, qui définissait la norme pour les intérieurs d’entreprise dans l’Amérique de l’après-guerre. 

Avec sa clairvoyance et sa vision, Florence Knoll a collaboré avec des designers contemporains remarquables et réputés. Ensemble ils ont ainsi créé certains des meubles les plus emblématiques du 20ème siècle pour Knoll : des tables et chaises Tulip, des fauteuils Womb d’Eero Saarinen, à la table Cyclone d’Isamu Noguchi et les créations de Harry Bertoia.

Fauteuil et pouf “Womb”  Eero Saarinen

Table et chaise “Tulip”  Eero Saarinen

Chaises “Diamond & Bird”  Harry Bertoia

 

 

 

 

 

 

 

 

Table “Cyclone” Isamu Noguchi

 

 

 

 

 

 

De plus, avec son réseau d’amis et de mentors, Florence a acquis les droits de certaines de leurs créations artistiques en leur versant des commissions et des redevances. 

Peut-être la plus célèbre est la chaise Barcelona de Ludwig Mies van der Rohe, conçue en 1929. Mies accorda les droits de production à Knoll  la chaise Barcelona en 1953. Elle a été en production depuis.

Fauteuil « Barcelona »

                 Ludwig Mies van Der Rohe

La plupart des meubles crées par Florence Knoll sont des modèles véritablement emblématiques du milieu du dernier siècle, en particulier la table empilable Hairpin et le bureau Florence Knoll, vraiment impressionnants. 

Table d’appoint “Hairpin” Florence Knoll

Bureau “Executive Desk” Florence Knoll

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Florence Knoll a pris sa retraite en 1965, mais a occasionnellement ravivé sa relation avec Knoll, comprenant le travail sur des projets patrimoniaux liés à la société. 

Intérieur composé des designs de la Collection Knoll

Dans la notice nécrologique de Florence du New York Times, le journaliste Francis Mateo a écrit :                      ”Aux connaisseurs du Modernisme, les designs de Florence Knoll du milieu du 20ème siècle, étaient — et représentent toujours- l’essence même des formes pures et fonctionnelles du genre. Transcendant les modes du design, ils sont toujours influents, contemporains, présents dans les bureaux, les maisons et les espaces publics, toujours en exposition dans les showrooms des marchands et représentés dans les collections des musées. 

C’est avec cette connaissance et la dévotion à son travail, ce respect et l’admiration pour un designer aussi talentueux, qui assurera que Florence Knoll Bassett continuera à influencer et à inspirer les aficionados du design d’aujourd’hui et ceux des générations à venir.”

Merci Florence Knoll Bassett

Pas de commentaire
Poster un commentaire